Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
L’HÉGÉMONIE DES FOUS S’ACHEVE
LE TERRORISME EST OFFICIELLEMENT UNE AFFAIRE POLITIQUE ET NON RELIGIEUSE.
Absolument rien de religieux n’est partie prenante des actes terroristes qui se sont produits sur cette planète depuis la fameuse date de septembre 2001 à New York. Qu’il s’agisse de Ben Laden d’Al Qaeda, des talibans ou de l’État islamique Boko Haram ou autre, le prétexte religieux n’est que de la foutaise. De la poudre aux yeux. L’Islam n’est pas la motivation, mais le prétexte.
Les terroristes du Hamas du FLP de l’époque où ce fumier de Carlos opérait lâchement en France jusqu’à ce qu’il aille pourrir en prison n’avaient aucune revendication religieuse et ne parlaient de l’Islam et ne criait certes pas Allah Akbar avant de faire sauter leurs bombes. Depuis le 11 septembre par contre c’est une tout autre histoire. La propagande de Ben Laden, un autre lâche de premières instances, car c’est le nom que je donne à ceux qui envoient des ados psychopathes se faire tuer à leur place tout en se cachant dans une grotte, ont utilisé la dynamique islamique  hyper élastique dans l’interprétation qu’on veut bien lui donner pour ouvrir un Bar ouvert à tous les malades, les pervers, et les psychotiques de la planète.
Comprenons-nous bien. Le Terrorisme international a toujours eu comme back drop la question palestinienne. Tout a commencé là quand Barrabas assassinait des soldats romains pour qu’ils sortent de la Judée. C’est lui que Pilate a libéré pour se donner bonne figure auprès des Juifs en leur laissant l’autre dont ils voulaient la peau parce que selon la rumeur publique il se disait Roi de Judée.  Et la haine s'est installée au Moyen-Orient pour les 2000 ans à venir. L’Attentat aux jeux Olympiques de Munich en 72, et tous les autres ont toujours eu pour but d’attirer l’attention sur la méchante Israël responsable de tous les péchés du monde comme chacun le sait !!!
Mais ça ne prend pas. Le monde est révolté par le geste et oublie la cause, en fait le public ne veut rien entendre de la cause qu’elle soit palestinienne ou arabe ou sémite, ou qu’importe. Les gens détestent le terrorisme et n’approuveront jamais les raisons derrière ces gestes lâches.
C’est alors qu’advint Al Qaeda au milieu des années 90. Oui on parle bien de Ben Laden mais aussi de Khalid Cheikh Mohammed  qui ne l’oublions pas fut celui qui commandita l’effondrement des deux tours du World Trade Center en 1993. Pas très futés, les terroristes ont placé leur camionnette au plus solide des points d’ancrage du souterrain. Au lieu de 2000 morts il n’y en eut que 6. Mais ce même personnage s’est repris en 2001 au même endroit avec le résultat que nous connaissons.
Il est en prison depuis 2005. Mais assez curieusement il n’a jamais été question d’Israël et des Palestiniens. Pas plus lorsque  le USS Cole fut atteint par une bombe ou les Ambassades AMÉRICAINES  au Kenya et en Tanzanie.
Al Qaeda est même en rupture avec l’Arabie saoudite. C’était un héros là bas auparavant. Il était honoré pour sa lutte contre les Soviétiques en Afghanistan le « Vietnam des communistes » puisqu’ils ont dû se retirer en 1989 après dix ans d’une occupation ratée à tous les niveaux.  Puis ce fut la Guerre du Golfe.
Ce que peu de gens savent ce sont les mobiles d’Oussama ben Laden pour devenir le plus grand terroriste de tous les temps. Est-ce à cause de l’Islam guerrier ? Non. Est-ce à cause de la cause palestinienne ? Rien à cirer. Ben Laden est un nationaliste pur et dur, un « felquiste » extrême prêt à tout pour protéger l’Arabie Saoudite, la terre Royale, la Terre Sainte, la Terre Magnifique. Or voilà que la famille royale va prendre une décision qui l’horrifie au plus haut point. Ils vont accueillir l’Armée américaine sur le sol sacré de l’Arabie comme point zéro de leur attaque en Irak pour libérer le Koweït.
Nous sommes en 1990.Ben Laden s’enfuit et se réfugie au Soudan et brasse des affaires, car Ben Laden est surtout un homme d’affaires, riche et accompli. Entre 1992 et 1995, il finance des opérations des moudjahid bosniaques se mêlant de la guerre en Bosnie Herzégovine. Rien pour la Palestine, rien pour l’Islam.
Ben Laden est un nationaliste religieux, mais ce n’est pas l’aspect spirituel de sa religion qui le motive, mais son aspect politique. Il déteste tout ce qui n’est pas dans son camp et va donc utiliser son argent pour financer différentes factions d’inspiration afghane, dont celle responsable d’un  attentat contre les Américains au Yémen  en route pour la Somalie. Déjà il a financé Youssef en 1993 comme déjà mentionné.
ur la scène internationale par contre on considère Ben Laden comme un héros d’origine arabe s’en prenant aux intérêts soviétiques.  L’Independent britannique écrit Anti-soviet warrior put his army on the road to peace ».
Mais si en Amérique, sous Clinton, Ben Laden n’est pas encore une menace cela ne tardera guère et lorsque la police belge  découvrira des documents très incriminants concernant le Groupe Islamique Armé sur »Ben Laden c'en sera fini pour lui et il deviendra alors en 1998 l’ennemi public numéro des Américains. Il va fuit le Soudan et se réfugier en Afghanistan là où règnent les talibans depuis deux ans. Ben Laden n’est pas du genre à réclamer de lancer de l’acide sulfurique sur les filles quand elles sortent de classe, mais il se range derrière les talibans et soutient, leur cause.
Puis ce sera l’effondrement des tours en 2001. Ben Laden fera des menaces constantes par la suite sous forme de vidéo, mais il va s’effacer et sera capturé et abattu finalement au Pakistan en 2011.  De son héritage la religion de l’islam n’est jamais au cœur des revendications des terroristes sauf bien sûr en Afghanistan, mais n’importe quel étudiant sur le dossier comprend vite qui sont ces personnages qui plus tard, seront remplacés par les membres du daesch connu comme l’État Islamique ou ISIS.
Je vais donc vous parler de l’État Islamique en distinguant deux aspects extrêmement importants : les dirigeants et leurs motivations versus les exécutants et leurs motivations. À l’instigation d’Al Qaeda va naître le 13 octobre 2006 l’État Islamique d’Irak qui se considère alors comme le seul état Irakien. Motivation politique s’il en est une. L’idée est d’instaurer un Califat. Or il n’existe plus aucun Califat depuis 1924 c’est-à-dire depuis la fin de l’Empire ottoman.  Mais Al-Qaeda revendique le droit à établir un califat et c’est ainsi que ce groupe deviendra EL Al ou État islamique. Un califat au fond est un état dirigé par un Calife soit un chef d’état qui gère selon la loi du prophète.
En d'autres termes instaurer une dictature sous le prétexte de protéger l’Islam. En 2014 Abou Bakr-al Baghadi  SE proclame calife, un beau bravo pour la démocratie,  successeur de Mahomet, rien de moins, sous le nom d'Ibrahim, la version musulmane de l’Abraham judéo-chrétien. Allo l’Ego !
Désormais rival d Al Qaeda avec qui il est en conflit, l'État islamique voit son influence s'étendre à plusieurs pays du monde musulman. Il veut devenir le Nouveau Mahomet parce qu’il y a là un certain prestige, mais admettons tous en chœur qu’il s’agit là d’une prise en charge de tous les intérêts économiques des pays visés. Tout comme autrefois la Russie voulait implanter le communisme dans le monde, cette fois c’est l’islamisme, mais attention, tout comme pour les motivations russes de l’époque ce n’est pas le bien-être des citoyens qui était au cœur de la révolution rouge, mais les immenses ressources et le pouvoir mondial. De nos jours c’est ;la mafia russe qui essaie à son tour.
Actuellement ce rêve d’Ibrahim est bêtement au point mort et il n’a plus vraiment fait de bruit depuis 2015 et le Daesch ne va pas très bien ces temps-ci.
Les exécutants ?
Des jeunes du monde entier, musulmans, non musulmans, jeunes drogués sans papier, ou psychopathes avec ou sans casiers, schizophrènes en mal de vie, en mal d’amour, en mal de reconnaissance, en mal d’action, en mal de visages sur lesquels projeter la haine qui pourrit leur corps. Aucun d’eux n’a d’amour pour Allah, pour Dieu pour quoi que ce soit, qui donc pourrait croire un seul instant, un minuscule instant qu’un Dieu Créateur souhaite voir une enfant de 8 ans être déchiré par une bombe à la sortie d’un Aréna de Manchester.
J’ai lu le Coran figurez-vous, j’ai pris connaissance des hadiths les moins aimables et je suis au fait de la Charia, une belle invention datant de quelques siècles après Mahomet tout comme pour l’Église et ses inventions quelques siècles après Jésus-Christ. Dieu n’est pas plus dans le Coran que dans la Bible, la Thora et les Upanishad. Dieu est en nous et c'est à nous de faire avec ou sans.
Aucun de ses écrits ne justifie l’usage d’une telle violence à l’égard de femmes et d’enfants sauf la Bible chrétienne et la Thora juive. Nos écrits saints sont plus sanglants et cruels que tous les autres.
Il n’y a rigoureusement rien dans l'Islam qui exige de tels actes et qui au surplus va en récompenser les exécutants qui se suicident par une orgie sexuelle avec 74 danseuses du ventre en chaleur. C’est ridicule et absurde et ceux qui en font un commerce de haine et de guerre sont de fieffés menteurs, d’horribles manipulateurs qui utilisent la folie, les désordres psychologiques les grandes pathologies humaines pour enrôler de véritables tordus incapables de comprendre ce qui leur arrive. Rien.
Je n’aime pas l’Islam je la conspue, mais je conspue toutes ces religions de toute manière je suis un apostat de première instance, pur et dur, mais le problème n’est pas là. Le terrorisme international est alimenté par l’argent en vue de détenir un pouvoir politique tyrannique absolu sur les ressources de pays faibles.  Le terrorisme international  incluant le comportement des talibans en Afghanistan n’est pas la revanche des opprimés, des pauvres et des désabusés, mais celle d’oppresseurs tyranniques en mal de pouvoir.
L’attentat de Manchester a été exécuté par de jeunes malades, de vrais malades, du genre qu’il y a un temps on gardait en institution sous une très forte médication constituée d’antipsychotiques. Ils ont été torpillés là avec en tête l’idée saugrenue qu’ils faisaient quelque chose de noble et de grandiose par des manipulateurs, des tourmenteurs qui n’ont aucun sens religieux, aucune élévation spirituelle, ils sont alimentés par une peur folle d’être les insignifiants qu’ils sont et vont sortir les crocs les dents et le C4 à la moindre occasion. Ceux-là mêmes sont dirigés par des plus fous encore, assoiffés de pouvoir, capables  de se prendre pour...Abraham ou qui tu voudras et gouverner le monde.
Tout cela est voué à l’échec, tout cela va finir par s’éteindre, il n’y a plus sur cette terre d'Énergies assez puissantes pour nourrir ces grands malades, ils vont finir par être enfouis dans les sables mouvants du grand désert d’Idées qui est le leur. Ce n’est pas qu’un souhait, mais une prédiction. Oh il y aura encore des attentats, des soubresauts de cruauté du sang et possiblement d’autres petites Saffie Rose Roussos, mais l’hégémonie des Fous s'achève.
Autrefois le "collective mind" des gens n'était pas assez puissant pour contrecarrer l'Hégémonie des Fous, mais depuis peu, l’écœurement  des gens est à son comble et ce qui s’en dégage a un effet corrosif  extrêmement puissant alors d'ici là, soyez écœurés et faites-le savoir, avec des mots oui, mais surtout des pensées, c’est ce qu'il y a de plus effectif sur cette planète juste au cas où vous l'auriez oublié !
L’HÉGÉMONIE DES FOUS S’ACHÈVE

argaiv1970

LE TERRORISME EST OFFICIELLEMENT UNE AFFAIRE POLITIQUE ET NON RELIGIEUSE.

Un article de Casault

 

Absolument rien de religieux n’est partie prenante des actes terroristes qui se sont produits sur cette planète depuis la fameuse date de septembre 2001 à New York. Qu’il s’agisse de Ben Laden, d’Al Qaeda, des talibans ou de l’État islamique, Boko Haram ou autre, le prétexte religieux n’est que de la foutaise. De la poudre aux yeux. L’Islam n’est pas la motivation, mais le prétexte, l'outil privilégié parce qu'il a des allures quelque peu guerrières à la base. mais sans plus.

Les terroristes du Hamas, du FLP de l’époque où ce fumier de Carlos opérait lâchement en France jusqu’à ce qu’il aille pourrir en prison, n’avaient aucune revendication religieuse et ne parlaient jamais de l’Islam et ne criait certes pas Allah Akbar avant de faire sauter leurs bombes. Depuis le 11 septembre par contre c’est une tout autre histoire. La propagande de Ben Laden, un autre lâche de premières instances, car c’est le nom que je donne à ceux qui envoient des ados psychopathes se faire tuer à leur place tout en se cachant dans une grotte, ont utilisé la dynamique islamique  hyper élastique dans l’interprétation qu’on veut bien lui donner, pour financer un Bar ouvert à tous les malades, les pervers, et les psychotiques de la planète.

Comprenons-nous bien. Le Terrorisme international a toujours eu comme back drop la question palestinienne. Tout a commencé là quand Barrabas assassinait des soldats romains pour qu’ils sortent de la Judée. C’est lui que Pilate a libéré pour se donner bonne figure auprès des Juifs en leur laissant l’autre dont ils voulaient la peau parce que selon la rumeur publique il se disait Roi de Judée.  Et la haine s'est installée au Moyen-Orient pour les 2000 ans à venir. L’attentat aux jeux Olympiques de Munich en 72, et tous les autres ont toujours eu pour but d’attirer l’attention sur la méchante Israël responsable de tous les péchés du monde comme chacun le sait !!! Uniquement à des fins politiques ou raciales à la rigueur, mais religieuses ? Jamais de la vie. Mais ils font leur possible pour que ca passe comme ca. 

Mais ça ne prend pas. Le monde est révolté par le geste et oublie la cause, en fait le public ne veut rien entendre de la cause qu’elle soit palestinienne ou arabe ou sémite, ou qu’importe. Les gens détestent le terrorisme et n’approuveront jamais les raisons derrière ces gestes lâches. 

C’est alors qu’advint Al Qaeda au milieu des années 90. Oui on parle bien de Ben Laden mais aussi de Khalid Cheikh Mohammed  qui ne l’oublions pas, fut celui qui commandita l’effondrement des deux tours du World Trade Center en 1993. Pas très futés, les terroristes ont placé leur camionnette au plus solide des points d’ancrage du souterrain. Au lieu de 2000 morts il n’y en eut que 6. Mais ce même personnage s’est repris en 2001 au même endroit avec le résultat que nous connaissons. 

Il est en prison depuis 2005. Mais assez curieusement, il n’a jamais été question d’Israël et des Palestiniens. Pas plus lorsque le USS Cole fut atteint par une bombe ou les Ambassades AMÉRICAINES  au Kenya et en Tanzanie tuant plus de musulmans que de chrétiens. 

Al Qaeda est même en rupture avec l’Arabie saoudite. C’était un héros là bas auparavant. Il était honoré pour sa lutte contre les Soviétiques en Afghanistan le « Vietnam des communistes » puisqu’ils ont dû se retirer en 1989 après dix ans d’une occupation ratée à tous les niveaux.  Puis ce fut la Guerre du Golfe. 

Ce que peu de gens savent ce sont les mobiles d’Oussama ben Laden pour devenir le plus grand terroriste de tous les temps. Est-ce à cause de l’Islam guerrier ? Non. Est-ce la cause palestinienne ? Rien à cirer. Ben Laden est un nationaliste pur et dur, un « felquiste » extrême prêt à tout pour protéger l’Arabie Saoudite, la terre Royale, la Terre Sainte, la Terre Magnifique. Or voilà que la famille royale va prendre une décision qui l’horrifie au plus haut point. Ils vont accueillir l’Armée américaine sur le sol sacré de l’Arabie comme point zéro de leur attaque en Irak pour libérer le Koweït.  Il est furax au suprême degré. Il est chassé !

Nous sommes en 1990.Ben Laden s’enfuit et se réfugie au Soudan et brasse des affaires, car Ben Laden est surtout un homme d’affaires, riche et accompli. Entre 1992 et 1995, il finance des opérations des moudjahid bosniaques se mêlant de la guerre en Bosnie Herzégovine. Rien pour la Palestine, rien pour l’Islam. Ben Laden est un nationaliste religieux, mais ce n’est pas l’aspect spirituel de sa religion qui le motive, mais son aspect politique et racial. Il déteste tout ce qui n’est pas dans son camp et va donc utiliser son argent pour financer différentes factions d’inspiration afghane, dont celle responsable d’un  attentat contre les Américains au Yémen  en route pour la Somalie. Déjà il a financé Khalid en 1993 comme déjà mentionné. 

Sur la scène internationale par contre, assez étrangement, on considère Ben Laden comme un héros d’origine arabe s’en prenant aux intérêts soviétiques.  L’Independent britannique écrit "Anti-soviet warrior put his army on the road to peace ».  Mais si en Amérique, sous Clinton, Ben Laden n’est pas encore une menace cela ne tardera guère et lorsque la police belge  découvrira des documents très incriminants concernant le Groupe Islamique Armé sur Ben Laden, c'en sera fini pour lui et il deviendra alors en 1998 l’ennemi public numéro des Américains. Il va fuir le Soudan et se réfugier en Afghanistan là où règnent les talibans depuis deux ans. Ben Laden n’est pas du genre à réclamer de lancer de l’acide sulfurique sur les filles quand elles sortent de classe, mais il se range derrière les talibans et soutient leur cause même si ces individus sont de parfaits fous à lier pour la vie. 

Puis ce sera l’effondrement des tours en 2001 dont il réclame la paternité. Ben Laden fera des menaces constantes par la suite sous forme de vidéo, mais il va s’effacer et sera capturé et abattu finalement au Pakistan en 2011. Bon débarras, qu'il aille dealer son karma et qu'on en parle plus. La religion de l’islam n’est jamais au cœur des revendications des terroristes, sauf bien sûr en Afghanistan, mais n’importe quel étudiant sur le dossier comprend vite qui sont ces personnages qui plus tard, seront remplacés par les membres du daesch connu comme l’État Islamique ou ISIS.Je vais donc vous parler de l’État Islamique en distinguant deux aspects extrêmement importants : les dirigeants et leurs motivations, versus les exécutants et leurs motivations.

À l’instigation d’Al Qaeda va naître le 13 octobre 2006 l’État Islamique d’Irak qui se considère alors comme le seul état Irakien. Motivation politique s’il en est une. L’idée est d’instaurer un Califat. Or il n’existe plus aucun Califat depuis 1924 c’est-à-dire depuis la fin de l’Empire ottoman. Mais Al-Qaeda revendique le droit à établir un califat et c’est ainsi que ce groupe deviendra EL Al ou État islamique. Un califat au fond est un état dirigé par un Calife soit un chef d’état qui gère selon la loi du prophète.

En d'autres termes plus simples et moins démagogiques, c'est instaurer une dictature sous le prétexte de protéger l’Islam. En 2014 Abou Bakr-al Baghadi, le grand patron pousse le bouchon plus loin et SE proclame calife, un beau bravo pour la démocratie. Il SE proclamne,  successeur de Mahomet, rien de moins, sous le nom d'Ibrahim, la version musulmane de l’Abraham judéo-chrétien. Allo l’Ego ! 

Désormais rival d Al Qaeda avec qui il est en conflit, l'État islamique voit son influence s'étendre à plusieurs pays du monde musulman. Il veut devenir le Nouveau Mahomet parce qu’il y a là un certain prestige, mais admettons tous en chœur qu’il s’agit là d’une prise en charge de tous les intérêts économiques des pays visés. Tout comme autrefois, la Russie voulait implanter le communisme dans le monde, cette fois c’est l’islamisme, mais attention, tout comme pour les motivations russes de l’époque ce n’est pas le bien-être des citoyens qui était au cœur de la révolution rouge, mais les immenses ressources et le pouvoir mondial. De nos jours, c’est la mafia russe qui essaie à son tour.

Actuellement ce rêve d’Ibrahim est bêtement au point mort et il n’a plus vraiment fait de bruit depuis 2015 et le Daesch ne va pas très bien ces temps-ci ce qui fait du rêve d'un califat syrien un véritable cauchemar. 

Les exécutants ?

Ce sont eux qui se font aplatir par des bombes maxi, qui se font déchiqueter par des calibres 50 et je voudrais bien pleurer leur sort mais je n'y arrive pas. Des jeunes du monde entier, musulmans, non musulmans, jeunes drogués sans papier, ou psychopathes avec ou sans casiers, schizophrènes en mal de vie, en mal d’amour, en mal de reconnaissance, en mal d’action, en mal de visages sur lesquels projeter la haine qui pourrit leur corps. Voila le tableau. Aucun d’eux n’a d’amour pour Allah, pour Dieu, pour quoi que ce soit, qui donc pourrait croire un seul instant,même un nano moment qu’un Dieu Créateur souhaite voir une enfant de 8 ans être déchirée par une bombe à la sortie d’un Aréna de Manchester. Le Coran ? Jamais de la vie.

J’ai lu le Coran figurez-vous, j’ai pris connaissance des hadiths les moins aimables et je suis au fait de la Charia, une belle invention datant de quelques siècles après Mahomet tout comme pour l’Église et ses inventions quelques siècles après Jésus-Christ. Dieu n’est pas plus dans le Coran que dans la Bible, la Thora et les Upanishad. Dieu est en nous et c'est à nous de faire avec ou sans.

Mais cela dit, cette forme de haine je ne l'ai pas vu non plus dans ces écrits. Aucun de ces écrits musulmans ne justifie l’usage d’une telle violence à l’égard des femmes et des enfants. La Bible chrétienne et la Thora juive oui ! Ah ca oui et ca crève les yeux, Yahvé est un fou sanguinaire aussi malade que l'ont été tous les Khans réunis en Mongolie 1200 ans plus tard !  Nos écrits saints sont plus sanglants et cruels que tous les autres.  Cent fois pire que le Coran.  

Il n’y a rigoureusement rien dans l'Islam qui exige de tels actes et qui au surplus va en récompenser les exécutants qui se suicident par une orgie sexuelle avec 74 danseuses du ventre en chaleur. Ce sont des interprétations abusives, folles et déjantées du Coran par des sauvages barbares et primitifs qui alimentent pour le recrutement, des esprits faibles au mental divisé entre je suis complètement cinglé ou je suis presque complètement cinglé.C’est ridicule et absurde et ceux qui en font un commerce de haine et de guerre sont de fieffés menteurs, d’horribles manipulateurs qui utilisent la folie, les désordres psychologiques les grandes pathologies humaines pour enrôler de véritables tordus incapables de comprendre ce qui leur arrive.  

Cela dit je n’aime pas l’Islam, je la conspue, mais je conspue toutes ces religions de toute manière, je suis un apostat de première instance, pur et dur, mais le problème n’est pas là. Le terrorisme international est alimenté par l’argent en vue de détenir un pouvoir politique tyrannique absolu sur les ressources de pays faibles.  Le terrorisme international  incluant le comportement des talibans en Afghanistan n’est pas la revanche des opprimés, des pauvres et des désabusés, mais celle d’oppresseurs tyranniques en mal de pouvoir qui justement utilisent des pauvres, des opprimés et surtout des psychopathes pour aller se faire tuer au nom de leur bullshit inventée de toutes pièces. 

L’attentat de Manchester ( et tous les autres évidemment) a été exécuté par de jeunes malades, de vrais malades, du genre qu’il y a un temps on gardait en institution sous une très forte médication constituée d’antipsychotiques. Ils ont été torpillés là avec en tête l’idée saugrenue qu’ils faisaient quelque chose de noble et de grandiose par des manipulateurs, des tourmenteurs qui n’ont aucun sens religieux, aucune élévation spirituelle, ils sont alimentés par une peur folle d’être les insignifiants qu’ils sont et vont sortir les crocs les dents et le C4 à la moindre occasion pour se prouver le contraire à eux-mêmes. Vous saviez qu'un psychopathe est irrécupérable encore à ce jour ? 

Ceux-là mêmes sont dirigés par des plus fous encore, assoiffés de pouvoir, capables  de se prendre pour...Abraham ou qui tu voudras et gouverner le monde. 

Tout cela est voué à l’échec, tout cela va finir par s’éteindre, il n’y a plus sur cette terre d'Énergies assez puissantes pour nourrir ces grands malades, ils vont finir par être enfouis dans les sables mouvants du grand désert d’Idées qui est le leur. Ce n’est pas qu’un souhait, mais une prédiction. Oh, il y aura encore des attentats, des soubresauts de cruauté, du sang et possiblement d’autres petites Saffie Rose Roussos, mais l’Hégémonie des Fous s'achève.  

Autrefois le "collective mind" des gens n'était pas assez puissant pour contrecarrer l'Hégémonie des Fous, mais depuis peu, l’écœurement  des gens est à son comble et ce qui s’en dégage a un effet corrosif  extrêmement puissant alors d'ici là, soyez écœurés et faites-le sentir, avec des mots oui, mais surtout des pensées, c’est ce qu'il y a de plus effectif sur cette planète juste au cas où vous l'auriez oublié ! Parce que sans vouloir me répéter, je ne suis pas ici pour vous apprendre quoi que ce soit, mais simplement vous rappeler ce que l'incarnation fait oublier.